Soirée réseau, mode d’emploi

Soirée réseau, mode d’emploi

Comment trouver les meilleurs clubs professionnels dans lesquels réseauter ?

Cette fois vous vous lancez. Vous êtes convaincu(e) que réseauter a son intérêt. Vous comptez bien vous faire connaître et aborder de nouveaux prospects dans ces rendez-vous attendus où les autres savent briller et faire du business. Alors, porté(e) par cet élan, vous sautez sur le premier événement. D’autant que l’été apporte son lot d’opportunités, de cocktails, de soirées … et que sortir est très plaisant.

La première approche

Conservez votre énergie et votre sourire et allez-y avec plaisir et conviction. Et, dans cet état d’esprit, en chemin, fixez votre objectif. Il doit être multiple : d’une part, vous vous fixerez un horaire d’arrivée (15 minutes avant le début, soit 18h45 pour un événement commençant à 19h) et de départ (2h sur place pour un afterwork, mais pas forcément la soirée entière !).

Vous pourrez aussi vous fixer un objectif de nombres de rencontres : collecter 4 à 6 cartes de visite, par exemple, et avoir pris 1 à 2 rendez-vous en live.

Pour l’atteindre vous pouvez vous appuyer sur l’expérience et les connaissances de réseauteurs rodés. Si vous arrivez un peu en avance, vous aurez loisir de vous installer dans un endroit stratégique pour repérer les habitués, ceux qui saluent tout le monde et sont à leur aise. Ils connaissent les personnes clés du réseau et les prospects que vous n’avez pas encore identifiés.  Le plus simple est donc de leur demander, à eux, avec qui vous pourriez entrer en contact.

Bon, bien sûr, ils sont très sollicités. Aussi, n’attendez pas qu’ils viennent vers vous ni même qu’ils soient disponibles pour les aborder. Ça pourrait ne jamais arriver. Sauf si… vous profitez d’un instant au bar lorsqu’ils se servent, ou s’isolent pour fumer, téléphoner voire se rendre aux toilettes.

« Bonsoir, vous êtes visiblement un(e) habitué(e) du réseau. Moi je le découvre. Est-ce que vous pensez que je peux faire ma place ? Est-ce que vous pouvez m’indiquer les personnes à rencontrer absolument ? … » Vous mettre dans une situation de demande d’aide (sans jouer les Caliméro) peut être une bonne stratégie. Invitez votre interlocuteur à vous conseiller, vous avez tout à y gagner ! Avec un peu de chance il vous autorisera à vous recommander de sa part ou même vous présentera.

Soyez concret et direct, mais pas trop cash, pour recueillir des informations sans braquer. Tout comme regarder en face sans bloquer le regard. Vous pouvez inviter votre contact à se présenter. Il/elle en sera probablement ravi(e). Pour autant, en ce qui vous concerne, vous ne le ferez que si vous y êtes convié(e) et toujours de façon brève. Idéalement, en mode pitch : clair, concis et pertinent… et en moins de quelques minutes sous peine de vous voir coller l’étiquette de « pot de colle », ce qui n’est pas franchement dans vos objectifs ! Donc, ne restez pas lui tenir la jambe, et filez d’un pas léger et décidé vers les personnes indiquées.

Bien sûr, ne tournez pas les talons à votre précieux premier contact sans un échange de cartes de visites et surtout l’avoir remercié(e) et lui avoir proposé, à votre tour, de lui rendre service quant à son activité. Plus tard, à votre retour ou le lendemain, vous lui adresserez un petit message « Merci pour vos précieux conseils. À très bientôt sur les réseaux sociaux ou lors d’une prochaine rencontre du réseau ».

Suivre le fil

Et vous voilà reparti dans le grand bain des convives. Ne reste plus qu’à réitérer, toujours avec sourire et confiance. « Bonjour, est-ce que vous avez l’habitude de venir ? Que pensez-vous de ce réseau ? Utile ? » Il n’est pas nécessaire de chercher un sujet particulièrement original ou de vous lancer dans le commentaire de l’actualité. Déroulez simplement la conversation jusqu’à trouver un point commun ou d’accroche ou bien invitez votre nouvel interlocuteur à se présenter.

La rencontre mutuelle n’a lieu que lorsqu’elle est assortie de questions posées à votre interlocuteur, ceci afin de laisser place à l’échange de part et d’autre. En moyenne, un échange efficace de réseautage devrait durer aux alentours de 15 à 20 minutes : cela vous permettra de rencontrer en moyenne 4 à 6 personnes intéressantes.

Si la conversation s’approfondit, vous lui proposez de prendre rendez-vous pour échanger sur vos activités et vous auriez grand intérêt à caler ce rendez-vous immédiatement sur vos agendas respectifs.

En tout, votre événement business ne devrait pas durer 4h, le temps de faire le tour de l’assistance. En 1h30 à 2h, vous avez eu le temps d’optimiser votre venue. Au-delà si vous choisissez de rester c’est parce que vous y prenez plaisir, ce qui est aussi une bonne raison.

Donner suite

N’hésitez pas à adresser votre carte de visite SMS aux personnes avec lesquelles vous aurez le plus sympathisé,  pour leur manifester votre sincère joie de les avoir rencontrées.

Enfin, le lendemain, profitez du petit-déjeuner par exemple pour vous mettre en relation sur les réseaux sociaux avec les personnes qui ont particulièrement retenu votre intérêt la veille. Un petit mot de politesse suffit, pas de long discours et encore moins de présentation commerciale. Le temps du café on vous dit.

Voilà, vous êtes rodé. Vous pouvez caler le suivant si ce n’est déjà fait. Idéalement vous programmez un rendez-vous par semaine, un par type de réseau* et auquel vous avez envie d’assister. Ce ne devrait pas être la corvée de la semaine.

Vous avez l’été pour vous entraîner et être au top à la rentrée. Alors, au plaisir de vous croiser et d’échanger en soirée réseau !

* réseaux transversaux institutionnels (Chambre de Commerce, syndicats patronaux) et salariés, réseaux transversaux non institutionnels (BNI, CJD…), réseaux sectoriels, réseaux territoriaux.

 

Laisser un commentaire

thời trang trẻ emWordpress Themes Total Freetư vấn xây nhàthời trang trẻ emshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữHouse Design Blog - Interior Design and Architecture Inspiration